Midnighters' Eyes

Seattle By Night, en ce moment... Ca craint. Bah... Entre Vampires, Lycanthropes et Sorciers Renégats, il vaut mieux éviter certains quartiers... Vous croyez que ça n'existe pas ? Vous avez tort.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gen Andrews | Just another night in Hell.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Genesis Andrews
Admin| Ignorance is bliss. Cherish it.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 38
Age : 23
Pseudo : 'KachU
Adresse : Edenstone Manor
Date d'inscription : 23/02/2009

Identity
Relations:
Race&Camp: Lycanthrope - Hunter

MessageSujet: Gen Andrews | Just another night in Hell.   Lun 23 Fév - 23:59


Quand on tire, on raconte pas sa vie. ♪


"Déclinez votre identité."
    ANDREWS Genesis
    Née le 20 Novembre 1986 à Seattle.
    Américaine.

"Dites-m'en plus. Officieusement. Bien sûr."
    "Décrivez-vous psychologiquement."
      Gen n'est pas hyper émotive, mais presque. Elle ressent chaque chose à fond, il n'y a pas de juste milieu avec elle. Elle était déjà comme ça avant sa mutation, et le côté instable des loups n'a rien arrangé. En résumé, le caractère de Genesis est explosif.
      ¤ Elle est impulsive, et ce n'est pas toujours bon. Elle a tendance à agir sur des coups de tête, et elle le sait. C'est pour ça qu'elle j'essaie de parler à Noah ou Lucia, si elle a une décision importante à prendre. Elle a du mal à voir la frontière entre ce qu'elle je veut, et ce qui est raisonnable. En fait, la plupart du temps, il y a un gouffre entre les deux. Son côté impulsif se traduit aussi par le fait qu'il ne faut pas trop la chercher. Son self-control est très limité, sa patience aussi. Il ne lui faudra pas longtemps avant d'atteindre le point de non-retour, du genre balancer son poing dans la figure de celui qui est en train de lui chercher des noises.
      ¤ Elle est passionnée. Quand elle fait quelque chose, elle aime que ce soit bien fait. Elle s'investit à fond, elle est perfectionniste. Quand elle était plus jeune, et qu'un dessin ou une chanson quequ'elle avait commencé le soir lui plaisait, elle pouvait rester une nuit entière à l'améliorer, elle ne se couchait pas tant qu'elle je n'était pas pleinement satisfaite.
      ¤ Elle est impatiente, comme je l'ai dit plus tôt. Si on combine ça au fait qu'elle a une imagination complètement débridée, il vaut mieux éviter de se la jouer mystérieux avec elle. A coup sûr, elle finis avec des insomnies.
      ¤ Elle s'énerve vite, ça aussi c'est dit plus tôt... Petite, elle n'essayait même pas de se contrôler, et elle piquait des crises phénoménales. Maintenant, elle serre les poings, se fait des aphtes en se mordant la langue, et se dépêche de rentrer martyriser son sac de frappe. Deuxième possibilité, elle mute et elle passe la nuit à courir dans les bois. Mais ça ne marche pas toujours. En fait, régulièrement, le déhcaînement de sa colère est... beaucoup plus immédiat.
      ¤ Dans certaines situations, elle a du mal à retenir ses larmes, surtout depuis que Kiara n'est plus là pour la soutenir. Qu'on se le dise. Elle a horreur de pleurer devant qui que ce soit. Donc elle se bat contre ses glandes lacrymales comme si elles étaient un Renégat. Mais ce n'est pas toujours suffisant.
      ¤ Dans sa vie, Gen a très peu eu l'occasion de faire confiance. C'est donc avec certaines difficultés qu'elle tisse des liens amicaux, et pour l'instant, c'est quasi impossible pour elle d'aller plus loin. Non qu'elle refuse les coups d'un soir, mais il ne faut pas lui en demander plus. Sinon, une fois qu'elle a accordé sa confiance à quelqu'un, elle y reste. On peu dire qu'elle se mettra allègrement sur la trajectoire d'une balle destinée à une personne qui lui est chère.


    "Que pensez-vous du conflit ?"
      Gen fais partie des Hunters. Parce qu'elle sait les dégâts qu'ont fait les Renégats et Démons par le passé, et encore aujourd'hui. Demandez à sa soeur.
      Sinon, elle ne touche pas aux humains. Et elle s'enferme les nuits de pleine lune, pour éviter les dégâts.


    "Appartenez-vous à une meute ?"
      Absolument pas. Elle n'a jamais supporté l'autorité, et elle n'apprécierait pas d'avoir à partager ses pensées.. A part ça, sa seule famille, à savoir Kiara, est morte. Depuis, elle vit avec les Edenstone.


    "Dites-moi tout ce que je ne peux voir."
      Outre le symbole des loups sur son omoplate droite, elle a un lézard tatoué sur la cheville. S'il vous arrive de vous demander l'origine des cicatrices qui lacèrent son dos, dites vous qu'une nuit, elle est devenue immortelle. Et que ça ne s'est pas produit par l'opération du Saint Esprit.

"Bien. Maintenant, si l'on oubliait cette mascarade ?"
    Vrai prénom/surnom: Olivia / 'KachU
    Âge: 15 =)
    Avatar: Rosario Dawson

_________________
    Kit by 'KachU.
    Ma vengeance est perdue si elle ne sait pas en mourant que c'est moi qui la tue.
    Jean Racine.


Dernière édition par Genesis Andrews le Dim 8 Nov - 14:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://midnighters-eyes.forumactif.com/here-i-am-f11/gen-andrews
Genesis Andrews
Admin| Ignorance is bliss. Cherish it.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 38
Age : 23
Pseudo : 'KachU
Adresse : Edenstone Manor
Date d'inscription : 23/02/2009

Identity
Relations:
Race&Camp: Lycanthrope - Hunter

MessageSujet: Re: Gen Andrews | Just another night in Hell.   Mar 24 Fév - 14:01

"Parlez-moi de votre vie."


  • 23.55 . 19 Novembre 1969

    A l'accueil d'une clinique de New-York, une infirmière affalée dans son inconfortable siège laissa sortir un long baîllement. Elle était fatiguée. Ca l'énervait d'être de nuit. Surtout quand il ne se passait rien, strictement rien, comme ce soir. Le pire, c'est que justement, il se passait quelque chose. Une patiente était en train d'accoucher, mais visiblement, aucune aide n'était nécessaire. Remarque, elle pouvait paresser, comme ça. Enfin... Pas pour longtemps. Son bipeur émit un son strident. Elle se leva en sursaut, sortit de derrière son comptoir et héla les deux blouses blanches qui passaient dans le couloir à cet instant.

    - Ils ont besoin d'aide pour l'accouchement de Madame Andrews !

    Les trois se dirigèrent rapidement vers la chambre numéro 214, et entrèrent, les yeux écarquillés par la fatigue et l'interrogation. Le médecin en chef de la maternité leur adressa un regard apeuré.

    - Elle ne respire pas !

    Sur son lit, Mme Andrews menaçait de s'évanouir. Son bébé était sorti avec quelques difficultés, et elle était épuisée. Et maintenant, on venait lui expliquer qu'il était en train de mourir. Elle eut vaguement envie de pleurer, n'en eut pas la force. Elle se contenta d'attraper la main de son mari, tout aussi paniqué qu'elle, la fatigue en moins, le réalisme en plus.
    Le personnel médical adressa quelques mots au couple, avant de sortir presque tous. Il ne resta qu'une infirmière, celle de l'accueil, qui bredouillait des excuses et de vagues explications.

    - Ils vont faire leur possible... Etouffée par quelque chose... Ou... Poumons sous-développés... Désolée... Ne vous inquiétez pas... Entre de bonnes mains... Désolée...

    Melody Andrews s'évanouit.

  • 03.40 am . 20 Novembre 1969

    Melody ouvrit les yeux avec difficulté. Elle avait mal partout. La première chose qu'elle vit fut son époux, qui somnolait à côté d'elle. Elle s'accorda une seconde pour l'admirer. Qu'est-ce qu'elle pouvait l'aimer... La seconde suivante, elle se rappela l'endroit où elle était, et... ce qu'il lui manquait. Sa fille ! Pourquoi n'y avait-il personne ici pour lui dire que tout allait bien ? La jeune femme tenta de se redresser, puis retomba lourdement dans son oreiller. Elle avait vraiment mal partout. Son mari sortit brutalement de son demi-sommeil et se pencha vers elle.

    - Mel' ! Reste allongée. Comment vas-tu ?
    - Genesis ? souffla-t-elle, au bord des larmes. Elle craignait le pire.
    - Elle va bien. Elle a ouvert les yeux et prit sa première bouffée d'air à 0h00 cette nuit, répondit-il, affichant un sourire plein de fierté.

    Leo Andrews embrassa sa femme.

  • 08.40 pm . 12 Avril 1974

    Une jeune infirmière posa délicatement un bébé tout rose dans les bras de sa maman. Les heureux parents se mirent à rire, emplis par le soulagement. La petite Kiara n'avait pas fait autant de difficultés que sa soeur pour venir au monde. Elle l'avait presque fait toute seule, deux jours avant le terme, et en peu de temps. Et maintenant, elle pleurait avec énergie. Ladite soeur trépignait dans le couloir, mourant d'envie de rejoindre ses parents. Mais, turbulente comme elle était, les médecins avaient préféré qu'elle reste dehors avec une infirmière jusqu'à ce que tout soit fini. Si seulement elle avait été de cet avis... Le petit diable de cinq ans finit par réussir à duper la surveillance de sa nurse, et se jeta dans la chambre. Ses parents lui jetèrent un bref regard surpris, et Leo se hâta d'aller prendre sa fille dans ses bras.

    - Genesis Andrews. Nous t'avions demandé d'attendre dehors.

    Gen' afficha une expression apeurée et boudeuse. Quand son père prenait la peine de dire son nom en entier, c'est qu'il était fâché. Ce qui arrivait souvent, vu la nature intrépide de l'enfant. Mais ce jour-ci fut différent. Ouf. Il finit par rire, et porta la gamine jusqu'à sa petite soeur.

    - C'est elle, que tu voulais voir, n'est-ce pas ? Et bien la voilà. Je te présente ta soeur, Kiara.

    L'enfant fit la moue.

    - Beuh, elle est toute fripée !

    L'assistance éclata de rire.

  • 04.30 pm . 15 Janvier 1977

    Leo Andrews se pencha sur sa fille.

    - Bon. Tu as bien compris, Gen'. Ta mère et moi avons une urgence. On revient dans une dizaine de minutes. En attendant, tu veilles sur ta soeur.

    L'enfant de huit ans grimaça.

    - Mais, Papa, je suis occupée ! Je joue à les voitures !
    - Genny, on dit, "je joue aux voitures". Et je ne te laisse pas le choix.
    - Papa...

    Melody arriva en renfort.

    - Genesis, s'il te plaît. Promets-nous de veiller sur ta soeur.

    L'enfant leva la tête. Sa mère ne parlait pas sur le ton de la plaisanterie. Oh, après tout, pour dix minutes...

    - D'accord, souffla-t-elle.

    Elle regarda ses parents enfiler leurs manteaux et sortir de la maison. La porte se ferma dans un claquement léger. Les clés tournèrent dans la serrure. Gen' se leva à regret et alla s'asseoir dans la chambre de sa soeur. La petite était posée sur son séant, l'air concentré, tenant un lapin en peluche à bout de bras. Elle le retournait dans tous les sens, soulevant ses bras, ses oreilles, faisant tourner son pied, comme si elle cherchait à résoudre un casse-tête compliqué. La jeune spectatrice de cette scène se mit à rire, faisant sursauter Kiara. Elle leva des yeux ronds et courroucés vers la cause du dérangement, et se calma en reconnaissant sa soeur. Elle lâcha le lapin sans plus s'en préoccuper et se leva, marchant bancalement vers la visiteuse.

    - Gyysis !

    La concernée grogna. Elle attrapa sa soeur quand elle fut arrivée devant elle, et la porta jusqu'au salon.

    - Genesis, nabote. Ge-ne-sis, articula-t-elle.

    En fait, la façon dont sa soeur prononçait son nom l'amusait beaucoup. Elle posa celle-ci sur le canapé, et retourna chercher sa petite voiture.

    - Kiara, regarde ! C'est une voiture. Voi-ture.

    L'enfant jeta un regard au jouet, essayant de répéter.

    - Vua... Tu ! fit-elle, triomphante.

    Elle sourit, et essaya d'attraper la miniature. Gen' se mit à rire. Elle n'était pas le genre de petite fille à rêver de princesse et à jouer à la poupée, et, visiblement, elle allait transmettre le virus à a petite soeur.

    - Mini Vache-Qui-Rit ! se moqua-t-elle - à sa manière -, juste avant d'éclater de rire.

  • 06.30 pm . 15 Janvier 1977

    Genesis faisait les cent pas dans le salon. Dix minutes... Dix minutes... Elle avait regardé la pendule comme Papa lui avait appris. Ca faisait DEUX HEURES qu'ils étaient partis ! Kiara avait décidé de se mettre à pleurer, sa soeur ne savait pas ce qu'elle avait, et ça lui tapait sur les nerfs. Mais, à côté de la colère, il y avait de l'inquiétude dans le regard noisette de l'enfant. Une profonde inquiétude. Ses parents ne mentaient jamais. Donc s'ils n'étaient pas revenus, s'ils n'avaient pas donné signe de vie, c'est qu'il y avait un problème. Sûrement un gros problème, d'ailleurs.
    Soudain, Gen' en eut ras-le-bol. Elle se rua vers le téléphone et décrocha le combiné. Elle se pencha sur les boutons d'appel automatique, essayant de déchiffrer celui qui indiquait "Urgences". Elle hésita entre celui-ci et "Police". Elle finit par choisir le deuxième, parce qu'elle aimait bien les voitures des policiers. Elle pressa le bouton, intimant à sa soeur de se taire. Celle-ci baissa un peu la voix, elle savait que ses parents n'aimaient pas qu'elle fasse du bruit quand ils téléphonaient.
    Un court bip retentit, et quelqu'un décrocha à l'autre bout du fil.

    - Police secours, quel est le motif de votre appel ? lança une voix féminine.
    - Euh... Madame, mes parents ils sont partis, fit Gen', un peu tremblante.

    Un court silence se fit, avant que l'inconnue ne reprenne.

    - Que... Tu dis que tes parents sont partis ?
    - Oui, madame. Papa il avait dit dix minutes, et ça fait deux heures. Je sais, parce qu'il m'a apprit à lire sur l'horloge.
    - Oh, fit l'interlocutrice, visiblement hésitante.

    Un silence s'installa, et Gen le rompit rapidement.

    - Madame, il faut m'écouter, c'est pas drôle. Papa il dit jamais des mensonges. Et il avait dit Dix Mi-nutes, articula-t-elle, comme si elle parlait à Kiara.
    - Bon, reprit la femme. Comment tu t'appelles ?
    - Genesis, mais je préfère Gen, c'est moins bizarre.
    - Oh, très bien, Gen'. Quel âge as-tu ?
    - Huit ans et trois mois !
    - Et tu ne me fais pas une farce ? Tu sais, c'est très sérieux, la police.

    La gamine s'énerva illico.

    - Non non non non non, madame ! C'est pas drôle, Kiara elle pleure et je sais pas pourquoi !
    - D'accord, ne t'énerve pas. Qui est Kiara ?
    - C'est ma soeur, elle est toute petite, elle a trois ans.
    - Et vos parents vous ont laissées seules ?
    - Oui, mais c'était pas pour longtemps ! Une urgence, Papa a dit.
    - Dis-moi, Gen'. Quel est ton nom de famille ?
    - Andrews.
    - Et où habites-tu ?
    - 15A, Riverdale Square, récita la petite.
    - Très bien. Si un policier vient chez toi, est-ce qu'il pourra entrer ?

    La fillette réfléchit un instant. Elle se rappela le bruit de la serrure.

    - Non ! La porte est fermée à clef. Ah, si, moi je peux ouvrir, il y a les clefs de secours !
    - D'accord. Quelqu'un va venir vous voir, toi et ta soeur. D'accord ?

    Genesis hésita. Ses parents lui avaient toujours interdit d'ouvrir aux inconnus. Mais d'un autre côté, c'était la police... Et on lui avait dit aussi qu'on pouvait faire confiance à la police. Méfiante quand même, elle reprit.

    - Mais moi comment je sais si c'est pas un méchant ? Papa et Maman ont dit qu'il ne faut pas ouvrir aux inconnus, surtout quand ils ne sont pas là.

    Silence à nouveau.

    - Je vois. On va faire comme ça. Les gens qui viendront vont sonner à ta porte et dire qu'ils viennent de la part d'Elena. Elena, c'est moi. D'accord ?
    - D'accord, fit Gen'.
    - Je vais raccrocher, et dans cinq minutes, quelqu'un sera chez toi.
    - Cinq minutes, hein ? Pas deux heures, comme Papa et Maman ?
    - Cinq minutes, Genesis. Promis. En attendant, veille sur ta soeur.

    L'enfant raccrocha brusquement. Ses parents lui avaient dit ça, aussi. Elle retourna s'asseoir à côté de Kiara, qui avait arrêté de pleurer, et se frottait les yeux. Elle avait toujours l'air aussi triste. Elle la prit sur ses genoux, et lui donna la voiture.

    - Tiens, Kiara. Ne pleure plus. On m'a dit de veiller sur toi, alors je vais veiller sur toi.

    Papa et Maman ne rentrèrent jamais à la maison.

    Aux infos, le lendemain, une journaliste annonça qu'on avait trouvé deux cadavres atrocement mutilés entre deux maisons de Riverdale Square. Ces infos, Ge'n les entendit dans le poste de radio de la maison d'une assistante sociale, une certaine Maeve Grant. C'était une inconnue, mais elle était gentille. Elle coupa la radio, mais c'était trop tard, Genesis avait compris.
    L'enterrement fut plutôt confidentiel, les Andrews n'ayant aucune famille déclarée à prévenir. Le prêtre, Elena, la femme de la police, émue par l'histoire, Maeve Grant, l'assistante sociale, et Genesis. Kiara était gardée par Mr Grant. Trois ans, c'est trop jeune pour voir une boite en pin emporter ses parents dans les profondeurs de la Terre.

    ***

    Les années passèrent. Genesis et Kiara furent trimballées de famille d'accueil en famille d'accueil. Par un heureux coup du Destin (il fallait bien qu'il soit sympa une fois dans la vie des filles), elle ne furent jamais séparées. Au total, en treize ans, elles connurent six familles d'accueil. Elles quittèrent deux des six après avoir porté plainte pour mauvais traitements.
    Genesis occupa sa vie entre les études, qu'elle essayait de continuer au mieux, et sa soeur. Elle aurait donné sa vie pour elle. En fait, dès la mort de leurs parents, elle suivit leur dernière recommandation. "Veille sur ta soeur."
    Leur dernière famille d'accueil fut la plus stable de toutes, de braves gens, même si les filles eurent un peu de mal à s'intégrer, étant déjà âgées. Elles partirent dès que Kiara eut 18 ans. Elles trouvèrent un studio pas trop cher, et Genesis commença à enchaîner les petits boulots, ouvrant à côté un site où elle vendait des photos et dessis, pour payer les études de sa soeur. Elle avait décidé d'arrêter les siennes.
    Mais visiblement, leur Bonne Etoile s'était faîte enterrer en même temps que leurs parents.

    ***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://midnighters-eyes.forumactif.com/here-i-am-f11/gen-andrews
Genesis Andrews
Admin| Ignorance is bliss. Cherish it.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 38
Age : 23
Pseudo : 'KachU
Adresse : Edenstone Manor
Date d'inscription : 23/02/2009

Identity
Relations:
Race&Camp: Lycanthrope - Hunter

MessageSujet: Re: Gen Andrews | Just another night in Hell.   Jeu 18 Juin - 23:11

  • 09.30 pm . 30 Mai 1992

    La télévision diffusait sa lumière blafarde et clignotante sur les murs du salon-cuisine-chambre du studio des soeurs Andrews, au rythme des images tragiques qui y défilaient. Sur la droite du canapé-lit, Kiara reniflait bruyamment, tentant de retenir ses larmes. A gauche, un plaid sur les jambes et une tasse de lait dans la main, Genesis s'esclaffait. Elle avait décroché du film depuis un moment, s'ennuyant ferme devant ce navet hyper sentimental. Visiblement, sa soeur n'était pas du même avis. Les loupés de cette histoire d'amour vaseuse semblaient lui faire un grand effet. Et c'est justement ce qui faisait rire Gen'.

    - Coeur de pierre ! persifla Kiara, d'une voix un peu tremblotante.
    - Attends, soeurette, je t'amène les mouchoirs ! rit la concernée.

    Joignant le geste à la parole, elle se leva, lançant la couverture sur la tête de sa soeur, qui grogna en signe de protestation. Elle se dégagea, et fusilla sa soeur du regard, brièvement cependant, ne voulant pas rater une miette de son film. Gen', comme promis, revenait avec la boite de mouchoirs, qu'elle jeta sur les jambes de sa soeur, toujours en riant. Ayant abandonné l'idée de protester plus avant, Kiara se moucha bruyamment, faisant redoubler les moqueries de sa soeur.

    - Tais toi, espèce de poison ! J'entends pas les dialogues !
    - Kia' chérie, si tu te voyais !

    Elle s'esclaffa à nouveau, sans aucun scrupules, avant d'être interrompues par un bruit. Quelqu'un toquait à la porte. Kiara soupira.

    - Gen'... Tu m'avais promis que le loyer était payé, ce mois ci.
    - Bien sûr qu'il l'est, nabote. De toute façon, tu crois vraiment que c'est le proprio', à cette heure-ci ?

    La cadette haussa les épaules. Elle acheva de sécher ses larmes.

    - T'as qu'à aller voir, le film est fini. Plus de risques que je sois dérangée. Je dis ça pour te rassurer, je veux dire, je sais bien à quel point c'est important à tes yeux que je profite pleinement de mes soirées télé... persifla la jeune femme.

    Genesis sourit vaguement, intriguée par cette visite. Elle se leva pour se diriger vers la porte, n'eut pas le temps de l'atteindre. Quelque chose - ou quelqu'un - enfonça le panneau de bois, qui se retrouva propulsé dans l'appartement. Kiara sauta sur ses pieds, Gen' n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit. Quelque chose se jeta sur elle la plaquant au sol. Elle crut mourir de peur. Un loup immense la tenait à terre, ses deux pattes avant sur ses épaules. Elle entendit hurler sa soeur, et une femme entra derrière le loup. Gen' ne la vit qu'à moitié, son champ de vision bouché par l'énorme animal. Elle se déplaçait avec une aisance hors du commun, et il se dégageait d'elle une aura presque... sauvage. Elle ne portait d'autres vêtements que des bandes de tissu noir serrées autour de sa poitrine et de son bassin. Genesis paniquait. Elle ne pouvait pas bouger, et n'importe qui aurait compris la lueur carnassière dans les yeux des deux intrus. Kiara tremblait comme une feuille. Elle était trop pétrifiée par la peur pour décrocher le téléphone derrière elle. Et quelque chose lui disait qu'elle n'en aurait de toute façon pas le loisir.
    L'étrange femme se planta sur la porte étalée sur le sol, et posa ses poings sur ses hanches. Elle sourit. Elle avait l'air d'une folle.

    - Salut les filles ! fit-elle d'un ton enjoué.

    Elle sauta sur le sol sans faire un seul bruit, et s'agenouilla à côté de la tête de Gen'.

    - Dommage, je peux pas vous demander si vous vous souvenez de nous, vous étiez tranquillement enfermées dans votre confortable maisonnette pendant qu'on ouvrait les tripes de vos parents...

    La peur disparut complètement des yeux de Genesis. Il ne resta plus que la colère, la rage, la haine, la tristesse. Elle ne savait pas à quoi elle avait affaire, mais elle se doutait que tout était vrai. Elle était face aux meurtriers de ses parents. Face à la cause de sa demi-vie, face à la cause de ses pleurs et de celles de sa soeur, face à la cause des familles d'accueil et des mauvais traitements, face à la cause de la fin atroce de Leo et Melody Andrews. Incapable de bouger, elle cracha à la figure de la femme. Celle-ci eut un regard courroucé, et gifla la fautive. Il y avait plus de force dans cette claque qu'une femme en apparence si frêle n'aurait dû être capable d'en donner. Gen' ne dit rien, pas un mot, elle était trop occupée à se débattre avec ses envies de vengeance, même si de toute évidence elle était destinée à mourir ce soir. Kiara gémit au son du coup frappé sur la joue de sa soeur, et se couvrit la bouche de ses mains. L'inconnue changea d'expression, affichant un sourire.

    - T'as du cran, petite humaine fragile. C'est une qualité, même si dans le cas présent... Ben... Ca te servira pas à grand-chose.

    La concernée ne sut que penser de l'emploi du terme "humaine".

    - Tu sais, les gens comme moi et mon tendre amour qui t'empêche de bouger, on a toute la vie devant nous. Je veux dire, l'éternité. Et Il faut bien s'occuper, pendant l'éternité. On se désintéresse vite des petites affaires des humains ordinaires. Moi, j'aime bien les bouffer, les humains ordinaires. C'est ma nature, pourquoi je lutterais contre ?

    Elle se releva dans un mouvement souple absolument magnifique. Même si ce n'était pas des compliments que les soeurs Andrews avaient envie de lui faire désormais. Kiara était toujours terrorrisée, et Gen' toujours silencieusement enragée.

    - Bref. Je me demandais quelles sensations j'aurais si je tuais un parfait p'tit couple, heureux, et tout, et que je laissais les orphelins grandir... Pour les tuer après leur avoir annoncé la nouvelle. Je fais des expériences, je teste les réactions. Verdict : Ben c'est plutôt marrant !

    Genesis aurait juré qu'une lueur amusée passait dans les yeux du loup. Elle tenta brièvement - vainement - de se sortir de l'emprise de l'animal au dessus d'elle.

    - Bon, ben c'est pas tout ça, mais j'ai faim, moi ! A table.

    Ce dernier mot se perdit dans un bruit inédit. Sans que Gen' ni sa soeur ne puissent l'expliquer, la femme mystérieuse venait de disparaître. A sa place se tenait maintenant un loup presque aussi grand que celui qui maintenant déjà l'aînée à terre.
    La suite se perd un peu dans le brouillard. Probablement, Genesis réussit miraculeusement à se retourner sur le ventre, l'attention de son attaquant ayant été distraite par un autre homme qui entrait dans la pièce. Il lança tout de même un méchant coup de patte à Gen', marquant son dos de 4 traits écarlates. Elle hurla, mais continua bravement de ramper. Soudain, tout poids disparut du dos de la jeune femme. Elle sentit pourtant suinter une grande quantité de liquide chaud et poisseux sur elle, et un bruit sourd résonna à sa droite. De l'autre côté, le loup qui avait pris la place de la femme releva la tête du coup de Kiara, la laissant à terre avec une horrible morsure entre la gorge et l'épaule. Elle avait visiblement du mal à respirer, et gardait les yeux grands ouverts, tenus par la panique. Les larmes montèrent aux yeux de Gen'. Elle s'approcha tant bien que mal de sa petite soeur, alors que dans son dos une forme bondissait par la porte après avoir poussé de côté l'homme inconnu. Soudain, le silence se fit. Gen' se laissa aller contre la poitrine de sa soeur, lui suppliant de tenir le coup. Elle-même perdait beaucoup de sang, et des tâches lumineuses envahissaient petit à petit son champ de vision. La fatigue la gagnait. Elle ne comprit pas ce que lui disait l'homme derrière elle. Elle percevait à peine son ton inquiet. Quelques secondes plus tard, elle rejoignait sa soeur dans l'inconscience.

    ***

    Cette nuit là, les soeurs Andrews subirent leur première mutation. L'homme qui leur avait permis d'échapper à la mort n'était autre que leur voisin, un sorcier. Il se chargea de les contenir, même si elles ne lui facilitèrent pas la tâche, désorientées par leurs nouvelles facultés. Au matin, tout leur fut expliqué.
    Il leur fallut quelques mois pour se faire à leur nouvelle condition. Elles passèrent ces mois dans un chalet en forêt appartenant au sorcier qui les avait aidées. Elles avaient ainsi moins de risques de faire du mal pendant leurs mutations, incontrôlables au début. Il y eut des ratés, deux ou trois inocents passèrent entre les griffes et gros de Gen' et Kiara. Elles les gardèrent sur la conscience, mais elle se disaient, comme une maigre consolation, que tous les nouveaux loups passaient par là.
    Trois ans plus tard, la louve qui s'était échappée de chez elles regagna New-York. Elle prit par surprise le sorcier qui avait aidé les soeurs et était devenu leur ami. Il y laissa la vie. Ce jour là, un déclic se produisit. Les nouvelles louves furent assaillies par la tristesse et le désir de vengeance, encore une fois, une fois de trop. Elles réussirent soudain à se contrôler complètement. On peut dire qu'elles avaient "compris le truc". Elles purent alors user pleinement de leurs capacités pour retrouver et tuer la louve qui avait ruiné leur vie. Elle mourut en souffrant, mais ce fut une maigre consolation pour les soeurs. New-York était devenue un nid de cadavres à leurs yeux, et elles décidèrent de prendre leurs distances.

    C'est ainsi qu'elles arrivèrent à Seattle.

    ***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://midnighters-eyes.forumactif.com/here-i-am-f11/gen-andrews
Genesis Andrews
Admin| Ignorance is bliss. Cherish it.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 38
Age : 23
Pseudo : 'KachU
Adresse : Edenstone Manor
Date d'inscription : 23/02/2009

Identity
Relations:
Race&Camp: Lycanthrope - Hunter

MessageSujet: Re: Gen Andrews | Just another night in Hell.   Jeu 25 Juin - 15:03

  • 11.30 am . 14 Septembre 2007

    Genesis était clairement dans la lune. Malgré son ouïe surdéveloppée de lycanthrope, elle n'entendait pas un mot du cours magistral de ce stupide prof de philo. Elle était sûrement plus vieille que lui, d'ailleurs. Même si elle n'en avait pas l'air. Mais pour l'instant, elle était ailleurs. Elle était chez elle, dans sa toute nouvelle maison en banlieue Seattleite. Elle n'en revenait toujours pas d'avoir une maison, une vraie. Bon, bien sûr, à cette heure précise, c'était plutôt un taudis. En fait, elle était carrément vétuste. Et pas très grande non plus. Mais les soeurs n'avaient pas le moyen de se payer quoi que ce soit d'autre, et elles savaient qu'avec une énergie de loup, elles n'auraient pas beaucoup de difficultés à retaper l'ensemble. Ca faisait quelques temps déjà qu'elles avaient débarqué à Seattle. C'était une ville agréable, il y pleuvait par contre autant qu'à New-York, peut-être plus même. Mais bon. Gen' n'était pas de ces filles qui ont à craindre pour leur permanente. Elle gardait des cheveux trop courts pour lui tomber seulement sur les épaules, et ça lui allait très bien, depuis plusieurs dizaines d'années.
    La louve fit un bref saut dans la réalité pour sortir son portable. Elle avait besoin de connaître l'heure. Bien sûr, le temps ne passait pas assez vite à son goût. Elle soupira en pensant qu'elle avait intérêt à s'y faire. Ben oui, elle allait avoir l'éternité pour trouver le temps long. Quoi que pour l'instant elle allait avoir autre chose à gérer. Un bruit de bois gratté lui fit tourner la tête vers sa soeur, à côté d'elle. Son regard descendit vers ce que cette dernière était en train de graver sur la table, et elle tressaillit.

    - Kiara ! Tu es folle ? tenta-t-elle de murmurer pour ne pas trop attirer l'attention. On percevait tout de même aisément la pointe d'hystérie dans sa voix.

    Sa soeur était en train d'entamer le bois de sa table avec la pointe de son compas. Le problème n'était pas tant qu'elle dégradait le matériel collectif, mais plutôt ce qu'elle était en train de laisser, trace indélébile profondément taillée par une force surnaturelle. Sous les doigts assurés de Kiara apparaissait le symbole des lycanthropes, ce symbole qu'elles avaient toutes deux tatoué sur l'omoplate.

    - Oh, ce n’est qu’une gravure sur un bout de bois ! Il y a tellement d’élèves ici, et surement peu d’Immortels, et puis, de toute façon, qui pourrait savoir que c’est moi ?

    Genesis chercha une remarque désobligeante, n'eut pas le temps d'en trouver une assez incisive à on goût.

    - Loup-garou...

    Les soeurs se figèrent. Elles levèrent la tête et trouvèrent la source de ce murmure, que leur ouïe surdveloppée avait clairement perçu. Il s'agissait d'une jeune femme qui en apparence devait avoir le même âge que Gen'. Cette dernière ne savait que faire. En à peu près une demi-seconde, elle trouva le temps de se dire qu'elle venait soit de faire la rencontre la plus providencielle de leur vie, soit de se fourrer dans le pire pétrin qui soit. Mais cette jeune femme ne montrait pas un brin d'agressivité. Alors, pour une raison qui échappait à toute logique, les trois jeunes femmes éclatèrent de rire.
    Impossible de discuter plus avant devant tous ces mortels, il fallut de la patience aux filles. Exactement le genre de vertu dont Genesis était complètement dépourvue. Tout ce qu'elle eut à se mettre sous la dent pendant la demi-heure qui suivit fut le tatouage sur l'omoplate de l'inconnue, qu'elle put voir quand celle-ci se retourna. Elle n'avait pas affaire à une louve, mais à une sorcière. Une bonne sorcière, puisque son pentagramme était dans le sens classique. Ouf...

    ***

    L'heure du déjeuner arriva. Tordues par l'impatience, la curiosité et toutes sortes de sensations diverses et variées, les trois jeunes femmes trouvèrent un coin à l'écart, et furent rejointes pas une quatrième. Les présentations furent faites. Noah et Lucia Edenstone étaient des sorcières, soeurs, comme Genesis et Kiara. A peu près le même âge (en apparence du moins). Elles s'entendirent immédiatement. Les unes comme les autres étaient alignées du côté du bien. Elles s'apprirent beaucoup de choses, en découvrirent d'autres ensemble. Les mois qui suivirent furent partagés à quatre. Le duo de soeurs était devenu inséparable. Noah avait le don d'agacer les oreilles hypersensibles des louves, mais elle faisait tout de même des efforts.

    Mais, j'ai dû le dire plus tôt, déjà, la bonne étoile des soeurs Andrews s'était faîte enterrer en même temps que leurs parents.

    ***

  • 02.00 pm . 15 Juin 2008

    Genesis était tranquillement affalée sur le canapé. C'était le week-end, elle avait passé une demi heure sur ses cours, c'était amplement suffisant pour les graver dans sa mémoire d'Immortelle. Pour l'instant, elle attendait sa soeur, et méditait sur la façon la plus fine et savoureuse de la mettre en rogne en lui tirant les vers du nez sur sa nuit passée. Parce que Kiara n'avait pas passé la nuit à la maison. Où était-elle ? Gen' n'en avait pas la moindre idée. Elle ne s'en inquiétait pas vraiment, sa petite soeur était adulte, et qui plus est, aussi forte que dix hommes. Un peu plus sauvage, peut-être.
    Bref. La jeune femme finit par pousser la porte. Elle traça sa route au milieu du salon, sans prêter la moindre attention à la louve étenue sur le sofa.

    - Bonjour, rayon de soleil ! lança la concernée.

    Pas de réponse. Finalement, Kiara se figea dans l'encadrement de la porte qui donnait sur le petit couloir. Elle se retourna, et... Gen' éclata de rire. Elle avait vraiment la tête de cette fille qui as tellement fait la bringue qu'elle ne sait même plus où elle a fait la bringue.

    - Est-ce j'ai un trou sur la tête ?
    - Quoi ?
    - Est-ce que mes cheveux sont tombés ?

    Genesis se contenta de rire, faisant grimacer sa soeur. Cette dernière se retourna et se dirigea vers la porte du fond.

    - Minute, papillon !

    Kiara se figea une deuxième fois.

    - Tu t'en sortiras pas comme ça, nabote.
    - Gen', arrête de crier, je t'en supplie. Et arrête de m'appeler nabote, j'suis pas d'humeur.

    La concernée se mordit la langue pour ne pas éclater de rire.

    - Allez, dis moi tout. Blond et sculpté, le genre surfeur ?
    - J'aime pas les blonds, et tu le sais, marmonna Kiara.

    Elle fit mine de se retourner... et tomba dans le piège de sa soeur. Elle finit par s'asseoir à côté d'elle dans le canapé.

    - Grand, brun, des tablettes de chocolat comme il devrait y en avoir dans tous les rayons confiserie, les yeux noirs, tu vois, le genre torride étalon espagnol. Sauf qu'en fait il était cubain. Ou mexicain. En fait j'en sais rien. Je sais même plus comment il s'appelle. Ce que je sais, en revanche, c'est que... Wouaou... Ohlalaa... Ohlalalaa... Oh, ouais...

    Visiblement, ce torride jeune homme avait fait un sacré effet à la petite jeune femme. Il avait en tout cas sûrement pas été le seul. Vu la fréquence à laquelle Kia' portait sa main à son crâne, elle avait un peu forcé sur le Whisky-Coca. Quoi que, pas si sûr qu'il était dilué. Genesis regardait dans le vide, un petit sourire rêveur au coin des lèvres.

    - Tu parles que j'imagine... Il était du bahut ?
    - Peut-être bien...
    - C'était pas Carlos, l'assistant du prof de sport, quand même ?!
    - Peut-être bien...

    Gen' secoua la tête. Sa soeur était vraiment barbouillée.

    - Je descends à la cave, j'ai besoin d'une glace.

    Le congélo, trop grand pour rentrer dans la cuisine, avait été exilé à la cave.

    - T'avise pas de remonter avec une bouteille d'alcool, je crois que t'as eu ta dose pour le mois... rit Gen'.

    Kiara se leva et prit l'escalier vers le bas.

    La suite est beaucoup moins drôle.

    Tout est confus dans l'esprit de Genesis, encore aujourd'hui. Elle croit s'être assoupie dans le canapé. La chaleur l'a réveillée. Le feu. Le feu partout autour d'elle.

_________________
    Kit by 'KachU.
    Ma vengeance est perdue si elle ne sait pas en mourant que c'est moi qui la tue.
    Jean Racine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://midnighters-eyes.forumactif.com/here-i-am-f11/gen-andrews
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gen Andrews | Just another night in Hell.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gen Andrews | Just another night in Hell.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Midnighters' Eyes :: Vos papiers, s'il vous plaît ! :: Here I am ! :: Présentations validées-
Sauter vers: